Kitsune : les histoires de renards japonais


Contrairement à d’autres créatures comme les Kappa, le Kitsune est un animal auquel l’animisme japonais (le Shintoïsme) a attribué divers pouvoirs et caractéristiques. Selon les régions et selon les histoires, le Kitsune passe pour un glouton, un être maléfique ou encore un protecteur.

Qu’il soit le messager d’Inari (divinité de l’agriculture et des rizières) ou bien le médiateur entre Bouddha et les religieux, le Kitsune a une prestance et une autorité qui sont innées.

A travers le livre qui m'a permis d'écrire cet article, vous remarquerez que le Kitsune est aussi une manière d’expliquer une maladie inconnue, qu’elle soit mentale ou physique. Dans d’autres cas, il est utilisé pour faire peur aux enfants imprudents ou bien pour expliquer une chose rationnelle mais non assumée (infidélité, repas mauvais, égoïsme, …).


Toutes les histoires de cet article forment un extrait du livre "Kitsune : petites histoires et légendes du Japon", afin d'être le plus transparent avec vous sur son contenu.

Cet article a donc pour vocation de vous parler du renard japonais et de vous faire découvrir des livres associés :

Témoignages et histoires de renards mystiques du Japon.

La théière et le grain de riz magique

Apparition du Kitsune: Préfecture de Yamagata 山形県

Il y a longtemps, une belle jeune fille était possédée par un Kitsune. Tout le village le savait et personne ne pouvait rien faire. Un jour, un moine passa par là et on lui demanda s'il était capable de faire fuir le Kitsune. Il répondit que oui.

Quand on lui présenta la jeune fille, il sortit un parchemin et récita une incantation. En un instant, le renard lâcha la jeune fille et s'en alla.

Tout le monde était rassuré ! Mais une nuit, pendant que le moine dormait, un renard tenta de lui dérober son incantation. Pas de chance, il fut pris la main dans le sac ! Alors le renard le supplia de ne pas le tuer. Les deux êtres discutèrent un moment, jusqu'à s'apprécier : le moine offrit du thé au Kitsune et le Yokai lui montra une photo amusante (un renard faisait des acrobaties sur une corde tendue). Le Kitsune se tordait de rire ! Puis au bout d'un moment, il fit tomber par mégarde le couvercle de la théière qui se cassa par terre.

Le moine était triste et le Kitsune regrettait. Alors le Kitsune sortit un grain de riz d'entre ses poils épais et il le posa dans la théière. Il lui indiqua ensuite : "Mon ami, pardonne-moi pour cet acte involontaire. Pour te prouver ma bienveillance à ton égard, je t'offre ce grain riz. S'il reste dans la théière, alors tu n'auras plus besoin de mettre de l'eau dedans. Elle se remplira toute seule chaque matin. Plus jamais tu ne manqueras de thé."

Les deux amis sourirent et le Kitsune s'en alla. On dit que cette théière se trouve encore aujourd'hui au temple bouddhiste Jokeiin.

Les défis de Hyōsunbo

Apparition du Kitsune : Préfecture de Miyazaki 宮崎県

Un renard des montagnes et un Tanuki (Yokai raton laveur) d'une bambouseraie étaient réputés pour leurs fourberies. Un jour, un enfant nommé Hyōsunbo leur proposa de déterminer lequel des deux était le plus doué. Leur orgueil prit le dessus et ils acceptèrent le défi !

Durant un festival d'automne, le garçon déambulait entre les autres humains pendant que les deux Yokai devaient lui voler une boîte dans son sac. Pendant toute une journée les deux Yokai tentèrent de lui chiper mais sans succès ! Le garçon était bien plus malin.

Une seconde épreuve fut alors organisée. Ils devaient s'immiscer dans la maison d'un vieil homme et lui voler son repas du soir, sans qu'il ne s'en aperçoive. Le vieil homme n'avait pas faim, donc il ne mangea pas de la nuit. Une aubaine pour les Yokai ! Ils avaient tout leur temps pour voler la nourriture. Mais encore une fois, impossible ! Le vieil homme avait l’œil !

Le lendemain matin, Hyōsunbo alla voir les deux Yokai tout en mangeant la nourriture du vieux monsieur. Le Kitsune et le Tanuki étaient furieux et frustrés ! Alors ils s'en allèrent chacun de leur côté pendant que l'enfant se moquait d'eux à gorge déployée.

Le cortège des lanternes

Apparition du Kitsune : Préfecture de Nagano 長野県

A Nakano, une vieille dame dit avoir vu un cortège bien étrange dans la nuit noire. Quand elle retournait chez elle après avoir fait des courses dans le village d'à côté, de nombreuses lanternes se sont mises à virevolter entre les arbres de la forêt.

La veille dame s'arrêta, se posa au sol et commença à contempler cet évènement surnaturel. Au bout d'un moment, elle sortit une cigarette et l'alluma. Au bruit du briquet, l'ensemble des lanternes avaient disparu. Comme si rien ne s'était passé.

On pense qu'il s'agissait d'un cortège de Kitsune, défilant dans la forêt ténébreuse.

Un grand pouvoir implique d'être bien caché

Apparition du Kitsune : Préfecture de Nara 奈良県

Un jour, un petit enfant de 4 ans se fit mordre par un renard juste devant son école. Sa plaie était inquiétante mais l'enfant ne ressentait pas la douleur pour autant.

Le soir venu, quand sa mère le mit au lit, elle constata que les réactions de son fils étaient étranges. Il semblait agité et on aurait dit qu'un mal traversait son corps. Au bout d'un moment, il s'endormit paisiblement.

La mère inquiète revint le voir quelques heures plus tard pour s'assurer qu'il allait bien. Horreur ! Il n'était plus dans son lit ! L'enfant avait disparu !

Tout le village le chercha durant la nuit, pensant même qu'il avait été noyé par un Kappa (autre créature du folklore japonais, vivant généralement dans les rivières). Mais le lendemain matin, l'enfant était dans son lit en train de dormir.

La mère était rassurée mais toujours inquiète car elle ne savait pas ce qu'il s'était passé la nuit précédente. Selon le petit garçon, il dormait tout simplement.

La nuit suivante, la disparition eut à nouveau lieu ! Puis on le retrouva dans son lit au lever du soleil. La mère décida de rester avec lui durant la troisième nuit et constata un phénomène très étonnant ...

Quand les rayons de la lune passaient sur le visage de l'enfant, celui-ci devenait invisible aux yeux de tous. Il était là, allongé, on pouvait le toucher mais pas le voir. Alors la mère lui tint la main jusqu'au petit matin et elle retrouva le visage de son fils aux premières lueurs du soleil.

A cause de la morsure du Kitsune, l'enfant pouvait devenir invisible la nuit. La mère préféra ne rien dire à personne, même pas à son époux, pour éviter qu'il arrive malheur à son enfant. Si la peur s'installait dans le village alors il serait tué ! Et si un chef de clan était au courant du pouvoir du petit garçon, il serait sûrement utilisé pour la guerre ...

Trop joueur pour être rusé

Apparition du Kitsune : Préfecture de Nagano 長野県

Un Kitsune s'amusait chaque nuit à posséder des passants dans la rue pour qu'ils éteignent toutes les lanternes. Personne n'osait plus sortir ! Entre le risque de se faire tuer en pleine nuit et la possibilité d'être possédé par un Kitsune, on n’osait pas pointer le bout de son nez dehors.

Le jour, on ne savait pas qui était possédé par le Kitsune. Il cachait bien son jeu ! Mais le renard était joueur. Très joueur. Alors il se fit démasquer un après-midi alors qu'il possédait quelqu'un près d'une rivière. Il s'amusait à faire sauter sa victime d'un bord à l'autre de la rivière et cela en ne faisant qu'un seul bond. Aucun humain n'était capable de faire ça.

Un prêtre vit le renard à ce moment-là et plaça des parchemins dans la rivière. Avec le courant, les écritures sacrées passèrent sous la victime en plein bond, qui tomba dans l'eau !

Le Kitsune était trempé et ronchon, alors il s'en alla. Sa victime ? Elle s'en tira avec un simple rhume.

Témoignages et histoires de renards mystiques du Japon.

Toutes les questions essentielles sur les renards du Japon.

Cet article a été rédigé par Kévin TEMBOURET le 01/01/2021 et il s'agit d'un contenu original, tiré du livre "Le folklore japonais et ses Yokai : Kitsune, petites histoires et légendes du Japon". Merci de respecter le travail réalisé et les droits d'auteur.

Si vous souhaitez utiliser le contenu de cet article, vous pouvez obtenir une autorisation en me contactant directement et en faisant un lien direct vers cette page.