Pourquoi les japonais ont attaqué Pearl Harbor ?

Le 8 décembre 1941, le début de la guerre entre le Japon et les États-Unis a été déclarée. La cible de l'attaque était Pearl Harbor à Hawaii, aux États-Unis.

Le slogan "Remember Pearl Harbor" a été lancé aux USA et l'attaque de Pearl Harbor a été le catalyseur de la guerre Japon - États-Unis.

Qu'est-ce que l'attaque de Pearl Harbor ?

L'attaque de Pearl Harbor était une attaque de la marine japonaise, contre la flotte du Pacifique de la marine américaine et contre la base de Pearl Harbor à Pearl Harbor à Hawaii. En conséquence, l'attaque surprise du Japon a réussi et huit cuirassés américains ont été coulés.

L'attaque de Pearl Harbor a marqué le début de la guerre entre les États-Unis et le Japon.

Les débuts de la confrontation USA - Japon

Dans les années 30, la société américaine est particulièrement anti-japonaise.

En effet, les États-Unis, qui ont étendu leur territoire aux Philippines et à Hawaï, considèrent la Chine et la Mandchourie comme leur prochain objectif tandis que le Japon étend son territoire dans la région de la Mandchourie.

Lorsque les Japonais rejettent le projet du magnat américain des chemins de fer Harriman, qui veut acheter le chemin de fer de la Mandchourie, la persécution des Américains par les japonais commence. Cet incident, en septembre 1931, a déclenché le conflit entre le Japon et les États-Unis.

La popularité de la guerre contre les Etats-Unis aux Japon

Le Japon étant dépendant des importations des États-Unis pour ses ressources. Des négociations entre les États-Unis et le Japon ont été entamées dans l'espoir de rétablir les relations. Toutefois, lorsque les troupes japonaises se sont déployées au sud et en Inde, les États-Unis ont gelé les avoirs des ressortissants japonais vivant aux États-Unis et, en août 1940, les exportations de pétrole vers le Japon ont été suspendues.

Dès lors, la pénurie d'approvisionnement du Japon devient si forte que des voix s'élèvent pour réclamer une guerre ouverte entre le Japon et les États-Unis afin de briser la "grande pauvreté". En 1940, l'année précédant l'attaque de Pearl Harbor, le PIB du Japon était plus de 11 fois inférieur au PIB des États-Unis.

Hull contre la politique étrangère japonaise

Le gouvernement américain a également décidé que la guerre entre le Japon et les États-Unis était inévitable et, le 26 novembre 1941, le secrétaire d'État américain Hull a fait une contre-proposition à la partie japonaise.

La proposition, connue sous le nom de "note de Hull", contenait les quatre points suivants :

  • Conclusion d'un pacte multilatéral de non-agression entre les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Chine, l'Union soviétique et le Japon.

  • Respect de la souveraineté territoriale américaine

  • Retrait de toutes les forces militaires et policières japonaises

  • Non-reconnaissance de tous, sauf du gouvernement nationaliste, et annulation du pacte tripartite.

La note de Hull, qui rejetait complètement la politique étrangère du Japon après l'incident de Mandchourie, fut considérée par les Japonais comme un ultimatum, et la décision de déclencher la guerre fut prise lors de la conférence impériale du 1er décembre de la même année.

Le véritable objectif de l'attaque sur Pearl Harbor était de "démoraliser les Américains".

On pensait néanmoins que le Japon n'aurait aucune chance si la guerre contre les États-Unis durait trop longtemps. C'est pourquoi Isoroku Yamamoto, le commandant en chef de la flotte combinée, s'est fixé pour objectif d'écraser la flotte américaine dès le début de la guerre, afin que les Américains perdent leur volonté de se battre. Le plan était d'infliger de lourdes pertes à l'ennemi afin d'obtenir une opportunité de paix.

Pourquoi Pearl Harbor était-il la cible de l'attaque japonaise ?

L'armée américaine s'était penchée sur le problème de la puissance aérienne à Pearl Harbor depuis le début des années 1930 était il s'agissait là de leur point faible. L'attaque surprise survint à un moment où la défense contre l'attaque de Pearl Harbor était un sujet sensible.

Les États-Unis savaient-ils à l'avance que la guerre éclaterait entre le Japon et les États-Unis ?

Le secrétaire d'État Hull savait ce que le Japon ferait s'il recevait la note Hull et il était fort probable que la guerre soit déclarée.

Le président Rosevelt se préoccupait également de la manière d'amener le Japon à tirer le premier coup de feu, et il était reconnu qu'à moins que le Japon ne soit d'accord avec les États-Unis, il était inévitable que le Japon entre en guerre

Même avant cela, en janvier 1941, le plan d'attaque de Pearl Harbor avait été entendu par l'ambassadeur Grew. À ce stade, il ne s'agit que d'une "rumeur", Isoroku Yamamoto n'ayant révélé ses plans d'attaque de Pearl Harbor qu'à la fin du mois de janvier de la même année. Mais la véritable préoccupation n'était pas tant l'attaque surprise que les destructions causées par les Américains d'origine japonaise aux États-Unis.

Le Japon après l'attaque de Pearl Harbor

Comme nous l'avons mentionné précédemment, on espérait que le fait d'infliger de lourdes pertes à l'ennemi conduirait finalement à la paix.

Dans cette optique, l'attaque de Pearl Harbor a été un succès soigneusement planifié, mais elle a été suivie d'une réponse inefficace qui a conduit à la défaite du Japon.

Les raisons de la défaite sont multiples, mais l'attaque sur Pearl Harbor a prouvé que l'ère de la guerre aérienne était arrivée. Néanmoins, la bataille décisive entre d'énormes flottes a été retenue comme la "meilleure façon" de mener la guerre avant d'arriver à la capitulation du Japon suite à l'utilisation de la bombe nucléaire.